Assurance vie

Comparez + de 800 contrats en ligne
Rapide et gratuit

Comparer les assurances vie

🤑 Jusqu’à 400€ offert !

Meilleure assurance vie 2023 : Comparatif des rendements, des taux...

Distributeur (Assureur) Nom du contrat Rendements fonds euros Restrictions sur les versements Frais Versement initial
2020 2021 Entrée Gestion (fonds euro/UC) Versement (fonds euros/UC) Arbitrage
Afer
(Abeilles Assurances)
Contrat Afer
1,70% 1,70% 30% d’UC minimum 20 € 0,475%
0,475%
0,5%
0%
0% 100 €
AG2R La Mondiale
(La Mondiale)
Vivépargne II
1% 0,76% 20% d’UC minimum au-delà de 20 000 € 15 € de frais de dossier + 3% des versements de la 1e année (gratuit si l’adhérent est déjà Sociétaire de La Mondiale 0,62%
0,80%
3%
0,80%
15€ par opération (1 gratuite par an) 1500 € (300 € si versement programmé)
Allianz
(Allianz Vie)
Allianz Vie Fidélité
2,78% 2,43% 30% d’UC 4,50% 1,40%
1,40%
4,50%
0,90%
0% 30 000 €
Apicil
(Intential Patrimoine)
Libéralys Vie
0,85% 0,86% 50% d’UC 0 € 0,75%
0,96%
2% 15€+0,8% (1 gratuit par an) 1 000 €
Assurancevie.com
(Aviva)
Evolution Vie
1,41% 1,31% 30% d’UC minimum au-delà de 30 000 € 0 € 0,60%
0,80%
0% 0% 500 €
Aviva
(Abeille Assurance)
Aviva Epargne Plurielle
1% 0,90% Aucune 15 € (frais d’adhésion à l’ADER) 1%
1%
4,50% 0% 1 500 €
Axa
(Axa France)
Arpèges ; Excellium ; Privilège
1,20% 0,90% 30% d’UC minimum au-delà de 100 000 € 30 € 0,80%
0,96%
4,85% 0,80% 1 000 €
Banque Populaire
(ABP Vie) Quintessa 2
0,80% 0,75% Aucune - 0,75%
0,80%
1,50% 30 € (4 gratuits par an) 1 500 €
La Banque Postale
(CNP)
Vivaccio
0,70% 0,65% Aucune - 0,85%
0,85%
3,50%
(3% sur les versements réguliers)
0% 500 € (75€ en cas de versements réguliers)
BNP Paribas
(Cardif)
Multiplacement Privilèges
1% 1,10% Aucune - 0,70%
0,80%
2,75% 1% 20 000 €
BforBank
(Spirica)
BforBank Vie
1,35% 1,35% 25% d’UC minimum 0 € 0,60%
0,85%
0% 0% 1 000 €
Bourse Direct
(Generali)
Horizon
0,90% 0,75% Aucune dans la limite de 50 000 € l’année d’adhésion et 25 000 € les années suivantes 0 € 0,75%
0,95%
0% 0% 300 €
Boursorama
(Generali)
Boursorama Vie
1,43% 1,35% 50% d’UC minimum au-delà de 50 000 € 0 € 0,75%
0,75%
0% 0% 300 €
Caisse d’Epargne
(BPCE Vie)
Millevie Infinie 2
1,15% 1,10% Aucune - 0,50%
0,95%
3% 0,50% (1 gratuit par an) 100 000 €
Cardif
(Cardif CGP)
Cardif Elite
1,20% 1,10% Aucune - 0,70%
1%
2,75% 1% 15 000 €
CIC
(ACM Vie)
Plan Assurance Vie Essentiel
1,22% 1,10% Aucune - 0,75%
0,75%
3,15% 0,5% (1 gratuit par an) 50 €
CNP
(CNP Assurances)
CNP Trésor Projet
1,05% 0,77% - - 0,65%
0,90%
4% 0,5% (1 gratuit par an) 5 000 €
Crédit Agricole
(Predica)
Floriane 2
1,05% 0,85% 30% d’UC minimum - 0,80%
0,96%
2,50% 0,50% 5 000 €
Crédit Mutuel
(ACM Vie)
Plan Assurance Vie Privilège
1,15% 1,25% Aucune - 0,75%
0,75%
3,15% 0% 1 000 €
Placement-direct.fr
(Swiss Life)
Placement Direct Vie (ex. Darjeeling)
1,10% 1% Aucune - 0,60%
0,80%
0% 0% 500 €
Fortuneo
(Suravenir)
Fortuneo Vie
1,30% 1,30% 30% d’UC au minimum 0 € 0,60%
0,75%
0% 0% 100 €
Gan
(Gan Assurances)
Chromatys Evolution
0,90% 0,90% - - 0,70%
0,96%
3% 0% 450 €
Garance Mutuelle
Garance Epargne
2,75% 2,75% Aucune 0 € 0,50%
0,50%
3% 0% 450 €
Generali
L’Epargne Generali Platinium
1,05% 0,90% 50% d’UC au minimum - 1%
1%
3,50% 0,60% 2 000 €
Groupama
Groupama Modulation
0,90% 0,90% Aucune - 0,70%
0,96%
3% 0% 300 €
GMF
(GMF Vie)
Multéo Série 2
1,65% 1,50% Aucune 25 € 0,75%
0,75%
0%
2%
1% (20 € minimum) 1 000 €
HSBC France
(HSBC Assurances Vie)
Essentiel 2
0,86% 0,82% Aucune - 0,90%
0,90%
2,50%
(taux dégressif dans le temps)
0,60% (1 gratuit par an) 150 €
LCL
(Predica)
LCL Vie
0,85% 0,85% Aucune - 1%
0,95%
3,50% 0,70% 50 €
Le Conservateur
Le Conservateur Hélios Patrimoine
1% 1,10% Aucune - 0,96%
0,96%
3% 1,50% (1 gratuit par an) 1 000 €
Linxea
(Apicil)
Linxea Zen Euro Garanti
0,85% 0,86% 50% d’UC minimum 0 € 0,60%
0,60%
0% 0% 100 €
Maaf
(Maaf Vie)
Winalto
1,65% 1,50% Aucune 0 € 0,60%
0,60%
2% 0,50% (1 gratuit par an) 300 €
MACSF
RES Multisupport
1,55% 2,10% Aucune 0 € 0,50%
0,50%
1% à 3% 2% 200 €
Macif
(Mutavie)
Jeewan Patrimoine
1,45% 1,25% Aucune 0 € 0,60%
0,80%
1% 0,3% (3 gratuits par an) 20 000 €
Sogecap
(Société Générale)
Erable Essentiel
0,75% 0,75% Aucune - 0,84%
0,84%
2,50% 0,50% (75 € par opération maximum) 150 000 €
Maif
(Maif Vie)
Assurance vie Responsable et Solidaire
1,30% 1,30% Aucune 0 € 0,60%
0,70%
2% 2,40% (1 gratuit par an) 30 €
Matmut
Complice Vie
1,10% 1,15% - 0 € 0,85%
0,75%
1,50% 0,50% (1 gratuit par an) 500 €
MIF
Tous contrats
1,70% 1,70% 25% d’UC minimum au-delà de 40 000 € 0 € 0,60%
0,60%
0% à 2% 0% fonds euros - 1% (UC) 500 €
Hello bank !
Assurance vie Hello
1% 1,10% Aucune 0 € 0,70%
0,75%
0% 0% 30 €
MMA
MMA Multisupports
1,35% à 1,85% 1,20% à 1,65% Aucune - 0,80%
0,80%
4% 0,5% (1 gratuit par an) 100 €
Monabanq
(Generali)
Monabanq Vie Premium
0,90% 0,75% Aucune 0 € 0,75%
0,75%
0% 0% 500 €
Monceau Assurances
(Capma & Capmi)
Dynavie
1,20% 1,90% Aucune 0 € 0,54%
0,54%
2% 2% 1 000 €
Mutavie
(Macif)
Multi Vie
1,45% 1,15% Aucune 0 € 0,60%
0,60%
0% 0,1% (entre 5 € et 30 €) 50 €
Nalo
(Generali)
Nalo Patrimoine
0,90% 0,75% Aucune 0 € 0,85%
0,85%
0% 0% 1 000 €
Société Générale
(Sogécap)
Séquoia
0,75% 0,75% Aucune 0 € 0,96%
0,96%
3% (dégressif) 0,5% (75 € maximum) 7 600 €
Spirica
(Crédit Agricole Assurances)
Nouvelle Génération
1,65% 1,65% 25% d’UC minimum 0 € 1%
0,50%
0% 0% 500 €
SwissLife
Swiss Life Strategic Premium
0,80% 0,80% Aucune 0 € 0,65%
0,96%
4,75% 0,50% (fonds euros)
1% (UC)
3 000 €
Yomoni
(Suravenir)
Yomoni Vie
1,30% 1,30% 30% d’UC minimum 0 € 1%
0,60%
0% 0% 1 000 €

🤔 Pourquoi comparer les offres d’assurance vie ?

Produit d’épargne préféré des Français, l’assurance vie est commercialisée par de nombreux acteurs. Si l’accès aux offres est facile, l’éventail des contrats est très large.

Une personne non avertie risque rapidement de se perdre dans ce labyrinthe avec deux issues possibles : abandonner l’idée ou adhérer au premier contrat rencontré. Dans les deux cas, c’est une erreur tant l’assurance vie propose des avantages (disponibilité du capital, fiscalité, diversification des placements, etc.).

💡 Bon à savoir :
Vous devez faire jouer la concurrence pour trouver le contrat qui répond à vos attentes et à vos objectifs. Notre outil gratuit et sans engagement vous permet de sélectionner les offres les plus attractives.

Le comparateur d’assurances vie énumère les principales offres des acteurs du marché. Il met en perspective les caractéristiques les plus importantes comme la performance financière, les frais et les versements à l’adhésion. Nos fiches sur les assureurs complètent ces informations avec plus de détails notamment sur l’univers d’investissement ouvert par les contrats commercialisés (SCPI, ETF, fonds ISR, etc.).

L’idée est de faire un premier tri afin de faire émerger les produits au meilleur rapport qualité/prix. Une fois cette sélection opérée, vous avec l’opportunité de solliciter des devis et même visualiser en détail les contrats.

Grâce à notre comparateur, vous pouvez personnaliser votre recherche depuis chez vous, sans avoir à contacter plusieurs personnes ou vous déplacer. C’est un gain de temps et d’énergie pour faire des économies !

🏆 Classement de la meilleure assurance vie 2023

Classement meilleure assurances vie en 2023 :

  • Afer
  • Groupama
  • Allianz
  • BforBank
  • Hello bank
  • AG2R La Mondiale
  • Crédit Agricole
  • Garance Mutuelle
  • Maaf

🧐 Comment réussir son comparatif d’assurance vie en 2023 ?

Bien que son caractère générique soit reconnu, l’assurance vie est un produit financier personnalisable. Vous devez savoir pourquoi vous allez utiliser ce véhicule d’investissement. Réussir son comparatif, c’est donc d’abord se fixer un objectif :

  • se constituer une épargne de précaution ;
  • prévoir le financement futur d’un projet personnel ;
  • faire fructifier son capital ;
  • diversifier ses placements ;
  • préparer sa retraite ;
  • optimiser sa fiscalité ;
  • transmettre son patrimoine mobilier.

Ensuite, vous devez définir votre tolérance au risque. On parle d’aversion au risque : quel degré de risque souhaitez-vous prendre pour votre argent ? En effet, les fonds euros garantissent le capital, ce qui n’est pas le cas des unités de compte.

Notre tableau compile déjà certains critères comparatifs. Néanmoins, dans le détail, plusieurs paramètres interviennent dans votre réflexion.

  1. Le type de contrat (mono-support, multi-support, vie-génération).
  2. Le montant et les modalités de versement.
  3. La nature des supports (fonds euros, unités de compte, fonds en euros dynamiques, fonds euro-croissance).
  4. Les frais (gestion, versement, arbitrages, etc.).
  5. La fiscalité (horizon de placement à 8 ans pour l’optimiser).
  6. Les performances du fonds euros et des unités de compte (taux servis chaque année).
  7. Le nombre et la nature des unités de compte (classes d’actifs, thématiques, zones géographiques, taille des entreprises, critères ESG, etc.).
  8. Le type de gestion (libre, pilotée, sous mandat).
  9. Les options d’arbitrages automatisés (sécurisation des plus-values, stop-loss, rééquilibrage, dynamisation des intérêts, etc.).

Vous comprenez mieux pourquoi l’assurance vie est un produit personnalisé et personnalisable selon ses objectifs 😉 Et si vous êtes découragé devant tant de paramètres à assembler, notre outil comparatif est fait pour vous aider à trouver la meilleure assurance vie en 2023 !

📊 Comment interpréter les rendements des contrats d’assurance vie ?

La performance financière reste le critère le plus parlant quand on compare les contrats d’assurance vie. Attention, il concerne uniquement le fonds euros. La poche investie en unités de compte reste du cas par cas, puisque l’allocation du portefeuille répond à des objectifs et des stratégies d’arbitrage individuelles.

Mieux vaut ne pas s’arrêter uniquement sur le taux servi par les fonds euros l’an dernier. Vous devez élargir la focale aux dernières années.

💡 Bon à savoir :
Une moyenne est plus représentative qu’un score ponctuel sujet à interprétations.

Par exemple, un rendement élevé peut simplement traduire la bonne santé des marchés financiers. Il n’indique pas forcément la pertinence du fonds en question en matière de résultats. De même, une année négative peut arriver en cas de krach boursier sans pour autant remettre en cause l’efficacité de la stratégie à long terme.

Une autre subtilité concerne les performances du fonds euros à capital garanti. Pour maintenir un rendement attractif, l’assureur a l’opportunité de rajouter une participation aux bénéfices. En réalité, tous les ans, il provisionne de l’argent sur les résultats financiers pour constituer une cagnotte. Celle-ci est utilisée en cas de mauvaises performances, faisant gonfler en quelque sorte artificiellement le rendement.

Le système reste à la libre appréciation des compagnies. Il permet simplement de lisser la rémunération des contrats en fonction des aléas commerciaux (taux servis par la concurrence) et des contraintes réglementaires. Vous n’êtes absolument pas pénalisé par cette astuce de fonctionnement. Toutefois, vous devez en être conscient au moment de comparer les rendements servis par tel ou tel acteur.

Notre tableau comparatif s’attache à présenter les résultats des fonds euros sur les deux dernières années. Pour information, la moyenne des taux servis nets de frais de gestion (mais pas de prélèvements sociaux !) était de 1,46 % en 2019, 1,28 % en 2020 et 1,1 % en 2021.

⚠️ Attention, ces scores ne tiennent pas compte des bonus de diversification et ne relayent pas non plus les rémunérations plus élevées des fonds euros boostés ! D’où l’utilité de comparer…Mais retenez toujours que les performances passées ne présagent pas des performances futures… dans un sens comme dans l’autre !

💰 Quels sont les différents frais de l’assurance vie en 2023 ?

Le taux net servi par l’assurance vie est le réel indicateur de performance financière. Vous devez retrancher les frais du contrat à la rémunération du placement. Autrement dit : le souscripteur a tout intérêt à minimiser ses frais pour éviter de perdre en rendement.

Notre tableau comparatif vous indique les principaux frais appliqués par les compagnies d’assurance (entrée, gestion, versement). Toutefois, ce ne sont pas les seuls. Vous devez donc creuser la question pour chaque contrat en fonction de votre situation et de vos objectifs. Petit récapitulatif.

Les droits d’entrée

Les frais d’entrée équivalent à une commission perçue par l’assureur dès le premier euro versé sur le contrat. On parle donc de frais de versement. Plus vous versez sur votre contrat d’assurance vie, plus ces droits pèsent sur la rémunération.

Plafonnés à 5 % par le Code des Assurances, ils tournent en moyenne entre 2 % et 4 %. Certains contrats 100 % en ligne les suppriment. D’autres prônent leur dégressivité pour inciter les assurés à déposer de plus grosses sommes. Notez surtout que les frais de versement sont négociables.

Les frais d’adhésion

Certains assureurs font payer des frais supplémentaires au moment de la souscription au contrat. On parle de frais d’adhésion qui s’apparentent à des frais de dossier. Ils s’expriment sous la forme d’une somme forfaitaire allant de 20 à 30 euros.

Contrairement aux frais sur versement, ils ne sont prélevés qu’une seule fois. Vous avez la possibilité de négocier auprès de la banque ou de l’assureur afin de les annuler.

Les frais de gestion

L’assureur a la charge de fonctionnement du contrat. Il doit tenir le portefeuille d’actifs, actualiser les arbitrages et les versements, mettre à disposition les divers documents ou encore entretenir un service client pour répondre à vos questions. Ces actions sont répercutées dans le coût de gestion à payer par l’assuré.

Le prélèvement des frais de gestion peut être mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel. Ils coïncident à un pourcentage du montant total de l’épargne. Autrement dit : plus vos placements sont élevés, plus les frais lestent les rendements pour des raisons de proportionnalité.

Le niveau des frais annuels de gestion varie en moyenne selon les supports financiers :

  • de 0,60 % à 0,80 % pour les fonds en euro ;
  • de 2,5 % à 3 % pour les unités de compte dont :
    • 0,70 % à 0,90 % pour l’assureur ;
    • 2 % à 2,5 % pour le gestionnaire qui place le capital.

Si vous optez pour une gestion libre (vous vous occupez de votre capital), vous ne versez plus de commission au gestionnaire. C’est donc intéressant, mais nécessite d’avoir des connaissances et du temps à consacrer à cette tâche. En revanche, plus vous sollicitez des conseils et un accompagnement, plus les frais de gestion augmentent (gestion pilotée, gestion sous mandat).

Les frais d’arbitrage

La composition de son assurance vie multisupport n’est pas figée. Des mouvements s’opèrent entre le meilleur fonds euros et les meilleures unités de compte. La stratégie d’allocation d’actifs consiste aussi à vendre ses unités de compte pour en acheter d’autres.

L’ensemble de ces actions qui consistent à redéployer son capital fait appel à des arbitrages. C’est aussi le cas si vous souscrivez des options de gestion comme les arbitrages automatiques ou la dynamisation des plus-values.

Donner des ordres et modifier les lignes de son portefeuille peut avoir un coût. La facturation du service s’exprime soit sous forme forfaitaire (15 à 20 euros par arbitrage), soit sous forme de pourcentage des sommes concernées (entre 0,40 % et 1 %). Certains assureurs n’appliquent aucuns frais d’arbitrages, d’autres en proposent un certain nombre gratuitement.

Les frais de rachat

Certains contrats peuvent inclure des frais sur les opérations de retraits partiels. Même si ce n’est pas la norme sur le marché actuel, vous devez vous renseigner en amont pour ne pas être surpris le cas échéant.

En général, un rachat est gratuit. Idem si vous désirez transférer vos fonds vers un autre contrat d’assurance vie. Vous avez alors deux solutions :

  • Ouvrir un nouveau contrat, transférer le capital et ferme l’ancien contrat. Vous perdez alors l’antériorité fiscale sauf sur les transferts Fourgous ;
  • Ouvrir un nouveau contrat, transférer les fonds et conserver le minimum exigé sur l’ancien contrat. Comme le contrat n’est pas résilié, vous n’avez pas à verser de frais de rachat.
Les frais de sortie

La sortie en capital n’entraîne pas de frais, sauf dans le cas spécifique des fonds euros dynamiques pour lesquels les assureurs appliquent des pénalités en cas de sortie anticipée. Toutefois, la sortie en rente, qui consiste à vous verser le capital progressivement tous les mois, implique des frais. Leur montant correspond à quelques points de pourcentage des sommes concernées :

  • frais de conversion ;
  • frais d’arrérages ;
  • frais de gestion.

Les obligations d’informations
Pour connaître précisément la grille tarifaire de votre assurance vie, vous devez vous référer au Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) et à la notice. Par ailleurs, les assureurs et les banques doivent répondre à des obligations d’information.

👉 Avant la souscription, ils doivent présenter la performance brute et nette de frais de leurs produits. Ils doivent indiquer les frais prélevés sur une période définie.

👉 Après la signature du contrat, les assureurs vie doivent détailler les frais prélevés sur chaque unité de compte et sur l’actif. Dans un souci de transparence, ils doivent enfin relayer leurs rétrocessions de commission, celles des gestionnaires délégués et celles du dépositaire des actifs. Comme tous les assureurs ne respectent pas toujours le jeu de la transparence, il est donc important de comparer les offres pour éviter les frais cachés de l’assurance vie.

🕵️‍♀️ Fonds euros et unités de compte : quelles différences ?

Notre tableau fait la distinction entre le fonds euros et les unités de compte au niveau des frais de gestion. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de deux catégories de supports d’investissement. En résumant, un contrat d’assurance vie multisupport comporte deux poches : l’une dédiée pour le fonds euros, l’autre pour les UC.

Fonds euros

Pour vous, le fonctionnement du fonds euros est identique à celui d’un produit d’épargne. Le risque de perte en capital est nul. L’assureur s’engage à vous restituer votre épargne à tout moment. Grâce à l’effet cliquet, les gains générés sont définitivement acquis bien que réinvestis l’année suivante.

La contrepartie est une performance financière limitée. En effet, l’assureur ou le gestionnaire sont contraints de choisir des placements sûrs (obligations d’état ou d’entreprise) afin de pouvoir assurer la garantie de capital. L’avantage est que les frais de gestion sur cette poche de l’assurance vie sont réduits.

Les unités de compte

Les unités de compte sont des parts d’actions ou d’obligations achetées et revendues sur les marchés. Leur valeur est donc soumise à la volatilité. Elles permettent d’aller chercher du rendement, mais le capital n’est plus garanti.

Les unités de compte sont présentes dans les contrats multi-supports. Leur fonction est de dynamiser l’épargne en diversifiant les actifs détenus en portefeuille. Sujettes à plus de mouvements, leurs frais de gestion sont plus élevés, notamment si la modalité de gestion se fait sous mandat.

En fonction de votre aversion au risque et de vos objectifs, l’assureur répartit votre capital entre ces deux poches. Les profils plus prudents peuvent être à 80 % sur le fonds euros, tandis que les profils plus dynamiques sont exposés à 50 % voire plus en unités de compte. Mais rien n’est figé. Vous avez la possibilité de faire des arbitrages tout au long de la vie du contrat et à tout moment selon l’évolution de votre situation personnelle, professionnelle et patrimoniale.

🛠 Comment fonctionne une assurance vie en 2023 ?

Pour trouver la meilleure assurance vie (meilleur taux en 2023) avec notre outil de comparaison d’assurance vie en ligne, vous devez comprendre le fonctionnement de ce produit financier. Sous des airs complexes, ce placement est pourtant abordable pour tout le monde.

Les contrats portent des noms commerciaux et sont vendus par des distributeurs (banques, assureurs, courtiers). L’assureur formalise le contrat et s’occupe de placer votre argent (voir la première colonne de notre tableau comparatif). Le cas échéant, notez que c’est l’assureur qui détient les fonds et non le courtier.

En tant que client, vous êtes en contact avec les distributeurs. Vous devez donc vous renseigner non seulement sur la qualité de leurs offres, mais aussi sur leur historique (anciens taux...) et le niveau du service client.

Avant de souscrire, vous devez comparer les meilleures offres du marché en ayant défini vos objectifs. Lorsque vous avez trouvé la meilleure solution financière, vous signez le contrat d’assurance vie. Le document contient toutes les informations sur le fonctionnement du produit avec le taux minimum garanti (TMG), l’échéance, les options d’arbitrage possibles, les frais, etc.

💡 Bon à savoir :
Vous avez un délai de rétractation de 30 jours calendaires.

Vous réalisez votre premier versement. L’argent est investi en fonction de vos consignes par le gestionnaire. Vous versez ensuite régulièrement vos primes comme bon vous semble, en respectant votre stratégie. En échange, l’assureur s’engage à vous restituer le capital et ses gains.

Votre argent n’est jamais bloqué. Vous pouvez faire des retraits partiels à tout moment. Si vous retirez tout votre capital d’un coup, on parle de rachat total. Cette opération entraîne la fermeture du contrat d’assurance vie.

À la clôture du contrat ou à la résiliation de l’assurance vie, l’argent est versé sous forme de capital ou de rente à l’assuré en cas de vie ou aux bénéficiaires en cas de décès. L’une des particularités du contrat est qu’il comporte une clause bénéficiaire. Celle-ci désigne la ou les personnes qualifiées d’ayants droit. Conjoint, enfants ou tiers, l’assuré est libre d’inscrire qui il souhaite, et même de modifier la clause à tout moment.

Vous pouvez souscrire plusieurs contrats d’assurance vie, sans limites. C’est une solution pour suivre deux objectifs distincts. Par exemple, l’un permet de dynamiser son épargne, quand l’autre prépare un complément de retraite. Ouvrir plusieurs assurances vie permet aussi de profiter d’une meilleure protection de ses fonds en cas de faillite de l’assureur. En effet, le Fonds de garantie des assurances de personne (FGAP) couvre 70 000 euros par déposant et par compagnie.

Le fonctionnement des contrats n’est pas en soi un critère de sélection. Toutefois, il explique certaines différences de coût de gestion en fonction des options et des services choisis. Rendez-vous sur notre comparateur gratuit et rapide pour obtenir les meilleures assurances vie du moment !

🎁 Assurance vie : trouver la meilleure fiscalité

L’assurance vie est un placement avantageux fiscalement, notamment après huit ans de détention. Dans l’idéal, vous devez donc vous projeter à long terme pour exploiter cet atout fiscal au maximum.

Fiscalité sur les retraits (sortie en capital)

Lors des retraits partiels, le capital n’est pas taxé, mais les intérêts oui. Ils sont considérés comme des rentrées d’argent. Le calcul de l’imposition dépend de plusieurs éléments : date du contrat, date de versement, âge du souscripteur, etc. Toutefois, les gains sont automatiquement soumis aux prélèvements sociaux.

Prenons l’exemple des primes versées après le 27 septembre 2017 :

  Tranche des versements inférieure à 150 000 € Tranche des versements supérieure à 150 000 €
Contrat de moins de 8 ans Application du barème progressif à l’impôt sur le revenu (IR) ou du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8 %
Contrat de plus de 8 ans IR ou PFU de 7,5 % après un abattement forfaitaire annuel de 4600 euros par personne et 9200 euros par couple. IR ou PFU de 12,8 % après un abattement forfaitaire annuel de 4600 euros par personne et 9200 euros par couple.

Fiscalité en cas de transmission (sortie en capital)

L’assurance est un véhicule de transmission de patrimoine très intéressant. Toutefois, l’imposition varie là encore selon plusieurs critères, notamment l’âge au moment duquel l’assuré a procédé aux versements des primes.

Prenons l’exemple d’un contrat d’assurance récent :

  Primes versées avant 70 ans Primes versées après 70 ans
Abattement forfaitaire annuel 152 500 euros par bénéficiaire (0 %) 30 500 euros sur le capital pour tous les bénéficiaires (gains exonérés)
Tranche entre 152 501 et 852 500 euros 20% Droits de succession
Tranche supérieure à 852 500 euros 31,25% Droits de succession

Fiscalité en cas de sortie en rente viagère

La fiscalité sur les rentes viagères est dégressive selon l’âge de sortie.

Âge de sortie en rente viagère Part de la rente imposée
Moins de 50 ans 70%
Entre 50 et 59 ans 50%
Entre 60 et 69 ans 40%
Plus de 70 ans 30%
Au-delà de 85 ans, la rente viagère n’est plus possible

Vous voici armé pour piloter votre comparatif des offres d’assurance vie du marché. Les principales clés de lecture restent la solidité de l’assureur, les rendements servis et les frais du contrat. Mais d’autres éléments complètent l’exercice comme la qualité du service client pour vous accompagner dans vos démarches et votre stratégie. Il faut aussi comprendre la différence entre les contrats distribués par un même assureur pour savoir lequel est le plus judicieux en fonction de vos objectifs.

Notre comparateur en ligne a l’avantage de réunir les principales solutions actuelles du marché. Grâce à ce tableau de bord, vous pouvez effectuer une première sélection et solliciter des devis gratuits et sans engagement. Vous gagnez donc du temps et de l’énergie. Et si vous le souhaitez, vous êtes redirigé vers un conseiller en gestion de patrimoine qui vous détaillera son offre.

Bien sûr, nous restons à votre disposition pour tout questionnement sur notre outil !

🤷‍♂️ Les avis

Votre avis pour transférer une assurance vie vers PER - Kevin, le 14/11/2022

J’ai vu un reportage à TF1 dimanche disant que 6 millions de français avec un Plan Epargne Retraite. Ce produit semble plus attractif que l’assurance vie. Je voudrais faire des versements mensuels de 500€ depuis mon assurance vie vers un PER. Savez-vous dans quelles conditions cela est possible ? Et est-ce que stratégie est vraiment la meilleure à appliquer ?

Changer d’assurance vie - Nicolas, le 09/11/2022

Bonjour,
J’ai 2 assurances vies : La première à La Banque Postale et la seconde chez Linxea. Linxea étant meilleure avec une offre plus spécialisée et plus performante, je voudrais transférer celle de La Banque Postale vers Linxea. Savez-vous si c’est possible gratuitement où devons-nous prévoir des frais pour ce transfert des fonds ? Merci de me donner votre réponse / avis sur ce sujet.

Comparatif intéressant - Marion, le 06/11/2022

Comparatif intéressant des différentes assurances. Il manque quand même quelques produits non-listés, c’est dommage. J’aurai bien aimé avoir un avis complet sur EasyVie. Est-ce que ce produit propose l’un des meilleurs rendements de l’année 2022 ? Quand aurons-nous les performances de ce produit ? J’imagine que ça sera fin décembre ou début janvier 2023.

Mais est-ce que les performances sont relativement identiques d’une année à l’autre où peuvent-elles complétement varier ? Voilà encore quelques idées de sujets que vous pouvez aborder dans votre comparaison. D’ailleurs, j’espère que vous mettrez à jour rapidement votre classement avec les rendements de chaque assurance vie pour l’année 2022.

La gestion du risque de mon assurance vie - Jonathan, le 01/11/2022

Ayant 26 ans, j’ai actuellement une assurance vie avec un mode peu risqué. Quand j’analyse les rendements sur plusieurs années, je me dis que le choix risqué paye énormément (jusqu’à 8% de rendement / an). J’envisage donc la stratégie hyper agressive jusqu’à 40 ans. Ca fait donc 14 ans X 8% => Je peux doubler en 14 ans l’épargne de mon assurance vie. Sur le mode de gestion actuel, je suis à peine à 2%. 14 ans X 2% => Je vais beaucoup moins gagner avec cette formule.

Ma question est donc de valider avec vous si je dois basculer sur quelque chose de plus risqué, en visant le long terme.

PS : ca serait intéressant d’avoir une colonne des rendements depuis 5 ans, avec un mode peu risqué, équilibre et très risqué. Ca apporterai une vraie plus-value à votre classement des meilleures assurances vie.

Faites une étude gratuite

Réalisez une étude gratuite et 100% personnalisée en 2 minutes.
👍 C'est gratuit et sans engagement

Comparez les assurances vie

jusqu’à 400€ offerts

Je compare gratuitement >