Assurance vie

Comparez + de 800 contrats en ligne
Rapide et gratuit

Comparer les assurances vie

🤑 Jusqu’à 400€ offert !

La fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait

Le retrait de fonds est l’unique situation dans laquelle le titulaire d’une assurance vie sera fiscalisé. Mais cette taxation varie selon l’ancienneté du contrat et la date à laquelle les versements ont été effectués.

Zoom sur la fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait.👇

Les différents types de retrait sur une assurance vie

Sur un contrat d’assurance vie, plusieurs formes de retraits sont possibles :

  1. Le retrait partiel (une partie du capital) ;
  2. Le retrait total (clôture du contrat) ;
  3. Le retrait programmé (retrait automatique).

Même s’il n’y aura pas toujours d’impôt à payer, ces situations sont tout de même soumises à la fiscalité.

Quelle partie de l’assurance vie est fiscalisée en cas de retrait ?

La part taxable d’une assurance vie correspond à la fraction des gains. Autrement dit, les intérêts générés par le fonds euros et les plus-values générées par le support en unité de compte.

✅ Le capital versé est lui toujours exonéré de fiscalité en cas de retrait.

Quelle est la fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait ?

Deux options fiscales : prélèvement ou déclaration d’impôt

En cas de retrait sur une assurance vie, vous aurez le choix entre deux options fiscales :

  • Le prélèvement forfaitaire (prélevé directement lors du retrait) ;
  • L’intégration au barème progressif de l’impôt sur le revenu (prélevé au moment de la déclaration d’impôt).

Fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait : les critères de taxation

👉 Si vous optez pour le prélèvement forfaitaire, le taux de l’impôt à payer dépendra de plusieurs critères :

  • L’ancienneté de l’assurance vie ;
  • La date à laquelle les versements ont été effectués (avant ou après le 27/09/2017).

👉 Si vous optez pour l’intégration au barème progressif, le taux appliqué sera votre Taux Marginal d’Imposition (TMI).

Tableau récapitulatif de la fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait

La fiscalité de l’assurance vie en cas de retrait se résume par le tableau suivant :

Ancienneté de l’assurance vie Versements effectués avant le 27/09/2017 Versements effectués à partir du 27/09/2017
Avant 4 ans 52,2 %
(35 % + 17,2 % de PS*)
Ou IR*
30 %
(12,8 % + 17,2 % de PS*)
Ou IR*
Entre 4 et 8 ans 32,2 %
(15 % + 17,2 % de PS*)
Ou IR*
30 %
(12,8 % + 17,2 % de PS*)
Ou IR*
Après 8 ans (et après abattement de 4 600 € ou 9 200 €) 24,7 %
Ou IR*
(7,5 % + 17,2 % de PS*)
24,7 % avant 150 000 €
30 % après 150 000€
Ou IR*
Encours < à 150 000 € : 7,5 % + 17,2 % de PS*
Encours > à 150 000 € : 12, 8 % + 17,2 % de PS*

*PS : Prélèvements Sociaux

📢 En cas de retrait, la fiscalité de l’assurance vie est plus avantageuse lorsque le contrat a plus de 8 ans grâce à l’application d’un abattement de :

  • 4 600 € pour une personne seule ;
  • 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.

En d’autres termes, si une assurance vie a plus de 8 ans, vous n’aurez pas d’impôt à payer en cas de retrait si la part des intérêts est inférieure à 4 600 € ou 9 200 €.

Dans tous les cas, les prélèvements sociaux sont dus sur les intérêts et ne bénéficient pas des abattements, même si le contrat a plus de 8 ans.

💡 Bon à savoir :
Tous les contrats d’assurance vie ne se valent pas. Pour limiter la facture, une bonne connaissance de la fiscalité est importante mais il faut aussi choisir le bon contrat. Rendez-vous sur notre comparatif pour découvrir les assurances vie les moins chères.

Faites une étude gratuite

Réalisez une étude gratuite et 100% personnalisée en 2 minutes.
👍 C'est gratuit et sans engagement

Comparez les assurances vie

jusqu’à 400€ offerts

Je compare gratuitement >