Succession :

La succession est également importante dans les contrats d'assurance vie pour la simple et bonne raison que le capital versé à un ou plusieurs bénéficiaires désignés, échappe aux frais corrélés aux droits de succession. Ne faisant pas partie de la succession, les français apprécient d'autant plus cet investissement et place leur argent dans les contrats.

Cependant, zoomons sur les détails et les subtilités de cette épargne. Les gouvernements ont tout de même réformé l'assurance vie, tant sur sa fiscalité que les notions en terme de succession. Des réformes ont eu lieux et au jour d'aujourd'hui, certaine part, certaine partie des capitaux peuvent être taxés. Cependant ceci dépend de la date du contrat, des versements, des plus-values, de l'âge de l'assuré, du montant alloué aux bénéficiaires.
Des avantages certains demeurent et notamment celui de prévenir le devenir de vos enfants. Favoriser les personnes de son entourage après son décès avec des frais réduits en est également son avantage.

Si vous êtes bénéficiaire d'un contrat d'assurance-vie, appelez votre notaire de famille avant d'effectuer des démarches. Ce dernier vous aidera à comprendre les multiples implications fiscales existantes de l'assurance vie. Le principe général est que les capitaux versés au bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie ne font pas partie de la succession du défunt. 

Mais attention, le principe comporte des exceptions importantes : 

Les assurances vie datant après le 20/11/1991 sont soumises à des taxes. Le bénéficiaire d'un contrat d'assurance en vie ayant reçu une somme, dans le cadre d'un décès doit absolument le faire savoir au fisc dans les six mois après le décès de l'assuré.

Les assurances vie datant d'avant le 13/10/1998 sont sous à une taxe sur une part du capital reçu, à un impôt forfaitaire de 20%.

Cependant, notez toutefois que l'assurance vie permet, simplement, de verser jusqu'à 152.500 € sans fiscalité, à la personne de son choix, désignée dans la clause bénéficiaire de votre contrat. Comment transmettre un patrimoine financier dans un cadre fiscal avantageux, voici la seule épargne qui vous apportera une certaine sérénité.